PISCINE OCÉAN

Publié en juin 2021

Une histoire d’amour racontée par des haïkus

Comment les règles métriques et la forme miniature du haïku révèlent-elles le bouillonnement et l’immensité de l’amour ? 

Cette question que formule Élodie Masin est à la base de l’écriture de son recueil de poèmes PISCINE OCÉAN, qui raconte une rencontre amoureuse et son évolution dans une piscine publique. Ce recueil explore le potentiel narratif de la forme poétique du haïku : la forme de base des haïkus (5 syllabes / 7 syllabes / 5 syllabes) est parfois déstabilisée, innovée ou révolutionnée par le fond : les événements de la relation. Le titre se veut révélateur de ces correspondances et de cette tension entre éléments de forme et de fond :  chaque capsule condense un univers plus grand qu’elle, qui la dépasse tout en étant contenu par elle. L’eau salée d’une part et l’eau chlorée de l’autre, les éléments sauvages de l’océan, des sentiments humains, ainsi que les éléments artificiels de la piscine couverte et de la forme poétique se mélangent et se complètent.

Les poèmes – bien qu’évoquant des sentiments complexes – sont composés de mots simples. Leur mise en page dynamique invite à une lecture ludique au travers de calligrammes, ou de poèmes disposés sur la page comme des personnages ou bien des éléments aquatiques en relation les uns avec les autres. Les espaces blancs, quant à eux, figurent tour à tour la masse des sentiments, de l’eau, du désir. De l’absence et de la lumière.

Composition du livre

Chacune des trois parties qui composent le récit poétique s’ouvre avec son ou ses premiers poèmes inscrits en encre bleue. Le bleu de chaque début de chapitre est différent des autres, allant de la teinte la plus claire à la plus profonde. Un papier calque blanc recouvre la première page des trois parties afin de figurer la surface de l’eau, à la fois séparation entre deux milieux ambiants et connexion fluide entre eux.

Commande : editions@saisondespluies.ch

Extraits

Critique littéraire sur l’ouvrage ici